• Français
  • English
Mine dans la reserve de Prey Lang

Les Mines d’or détruisent la biodiversité au Cambodge

20 mai 2024

Les exploitations artisanales destructrices de l’or ont échappé au contrôle des autorités cambodgiennes. A l’intérieur du sanctuaire de Prey Lang la mine de Late Cheng fonctionne sans aucune évaluation de l’impact environnemental. La mine s’est étendue au-delà des limites autorisées et s’est livrée à des pratiques environnementales destructrices : le détournement des cours d’eau, le défrichage des forêts et la construction de bassins pour extraire l’or par le cyanure. L’environnement et la santé humaine sont en danger.

Des crimes forestiers

Deux rapports, d’Amnesty Internationale et de l’Ambassade Américaine au Cambodge, dénonce l’abus des lois conçues pour protéger les forêts cambodgiennes et les communautés autochtones. Ces rapports explorent le sombre monde de l’abattage illégal des forêts dans les sanctuaires de la faune de Prey Lang et de Prey Preah Roka, où les arbres sont destinés à l’exportation.

Déclaration de l’ambassade américaine à Phnom Penh sur la réorientation du financement de l’USAID pour Greening Prey Lang

Le sanctuaire de la faune de Prey Lang a perdu près de 9 % de sa couverture forestière.

Le Cambodge a fait des progrès louables en matière de protection de l’environnement, mais il existe des préoccupations flagrantes qui doivent être traitées. Les États-Unis ont exprimé de vives inquiétudes quant aux taux de déforestation croissants dans les zones protégées, en particulier dans le sanctuaire de la faune de Prey Lang. Malgré le soutien de l’USAID, ce sanctuaire a perdu près de 9 % de sa couverture forestière depuis 2016 en raison de l’abattage illégal.

Regardez notre investigation sur ARTE.FR

https://www.arte.tv/fr/videos/106168-000-A/epidemies-l-empreinte-de-l-homme/

L’exploitation aurifère et ses impacts

L’exploitation aurifère a longtemps été une source de prospérité économique et de développement pour les nations du monde entier. Au Cambodge, l’extraction de l’or a entraîné la destruction des habitats, la pollution des sols et de l’eau, ainsi que d’autres impacts environnementaux néfastes. Cela pose un défi considérable aux efforts de conservation du sanctuaire de la faune de Prey Lang.

Manque de poursuites efficaces et répression des défenseurs de l’environnement
Le gouvernement cambodgien joue un rôle crucial dans la gestion et la réglementation de l’industrie aurifère. Cependant, son manque de poursuites efficaces pour les crimes liés à la faune et les activités illicites liées à l’exploitation aurifère a encore détérioré la situation environnementale. De plus, la répression des défenseurs des droits des autochtones et de l’environnement qui s’opposent aux pratiques minières destructrices a attiré l’attention internationale.

Un changement de stratégie d’assistance des États-Unis

Les États-Unis ont décidé de réorienter leur aide. Dans le cadre du projet USAID Greening Prey Lang, le soutien sera désormais orienté vers la société civile, le secteur privé et les initiatives locales visant à améliorer les moyens de subsistance et à promouvoir l’agriculture sensible au climat. Les États-Unis restent engagés dans la collaboration avec le gouvernement cambodgien pour le changement climatique et la protection de l’environnement grâce à des initiatives telles que le partenariat Mekong-U.S.

Amnesty Internationale

Amnesty Internationale a dénoncé la répression subie par la société civile et les activistes, en particulier ceux qui dénoncent l’abattage illégal dans la forêt de Prey Lang.Les autorités gouvernementales ont réprimé systématiquement par des attaques, des détentions arbitraires et des agressions physiques. Ces arrestations et détentions des défenseurs des droits de l’homme et de l’environnement suscitent des interrogations sur l’engagement du Cambodge envers les objectifs de lutte contre le changement climatique et le respect des droits des peuples autochtones.

Appels à la justice et à la responsabilité

Amnesty Internationale demande le lancement d’enquêtes complètes et impartiales sur les détentions arbitraires et l’abattage illégal des arbres par des entreprises agroalimentaires. L’organisation souligne que de telles actions compromettent les efforts de lutte contre le changement climatique et répriment également les défenseurs de l’environnement.

Impact désastreux de l’exploitation aurifère

Cette industrie est à l’origine de la destruction de l’habitat, la pollution de l’eau et la dégradation des terres au Cambodge. Elle y met en péril la biodiversité, la santé humaine et les moyens de subsistance des communautés autochtones dépendantes des forêts.

La société chinoise Late Cheng Mining Development Co Ltd a développé deux mines d’or à grande échelle au sein du sanctuaire de la faune de Prey Lang (PLWS). Cette forêt sempervirente, la plus important sur le plan biologique de l’Asie du Sud-Est est menacée par l’utilisation du cyanure.

Ces infractions soulèvent des interrogations sur la légalité de tels projets. Cette réserve de la faune de Prey Lang, d’une superficie de 400 000 hectares, a été créé en 2016 à l’origine pour protéger la forêt de Prey Lang.De tels projets ne sont manifestement pas conformes à la protection de la biodiversité.

La fondation « Bruno Manser Fonds » demande au gouvernement cambodgien de révoquer la licence des mines d’or et d’interdire les futurs projets à grande échelle dans le reserve de la faune de Prey Lang (PLWS). Outre l’exploitation minière de l’or, l’abattage illégal d’arbres, l’exploitation de calcaire, le développement de lignes électriques de transmission et le braconnage constituent également une menace pour les forêts et la vie des habitants locaux.

Nicolas Koutsikas - GeoramaTV

Nicolas Koutsikas est un auteur, réalisateur et producteur de films documentaires basé en France. Il travaille dans ce domaine depuis plus de 30 ans. Avec sa société de production Georama TV, co-fondée en 2007 avec Émeraude Zervoudis, il a une longue expérience des questions environnementales au niveau mondial.

Nicolas Koutsikas - GeoramaTV

Nicolas Koutsikas is a writer, director and producer of documentary films based in France. He has been working in this field for over 30 years. With his production company Georama TV, co-founded in 2007 with Émeraude Zervoudis, he has extensive experience of environmental issues worldwide.